Messagers de la Joie de l’Évangile

Les messagers de la joie de l’Évangile sont des hommes et des femmes qui ont reçu le mandat d’annoncer la Bonne Nouvelle : la joie de l’Évangile a comblé leur vie et transformé leur cœur. 6) Entrés dans le « dynamisme de la sortie » , ils rejoignent le monde entier pour annoncer avec créativité et avec le langage universel de la joie que l’Évangile est source de vie et de vie en abondance.

Pâques a apporté la fraternité et le dialogue

Pour la première fois, sont prononcées les paroles: « Il est ressuscité ». Les évangélistes nous rapportent que cette première annonce fut donnée par les anges, c’est-à-dire les messagers de Dieu.

Communication 101 et évangélisation

La personne ne s’intéresse pas à ce que j’ai à dire tant qu’elle ne sait pas à quel point je m’intéresse à elle! Grâce à l’art d’écouter, on créée un climat de confiance où la personne se sent comprise, accueillie et reconnue. Ainsi elle peut être ouverte à m’écouter à son tour.

La dernière marche

Sur la route du chrétien, il n’y a pas de place pour la haine ; si, en tant que « fils », les croyants veulent ressembler au Père, ils ne doivent pas se limiter à une interprétation de la loi « au pied de la lettre », mais doivent vivre chaque jour le commandement de l’amour. Jusqu’à arriver « à prier pour ses ennemis » : c’est-à-dire à la dernière marche, à laquelle il est nécessaire de monter pour guérir le cœur blessé par le péché.

Le caractère concret de l’amour chrétien

N’oublions pas deux grandes vérités du christianisme: le Verbe s’est fait chair et nous devons nous aimer les uns les autres, en étant concrets. Les saints ont fait tant de “folies”, des folies apostoliques: Car les saints sont “fous”, les fous du concret: qu’ils nous aident à marcher dans ce qui est concret et à bien discerner ce qu’il faut faire.

Quand la haine tue

This is post 3 of 7 in the series “Un triple amour pour un double commandement” Un premier amour. Il y a tout d’abord un amour de Dieu vers nous. Un deuxième amour. Il y a ensuite un amour de nous vers Dieu. Un troisième amour. Il y a enfin un amour qui descend de […]

Protégez la fraternité

La fraternité est une grâce, et s’il n’y a pas de prière, cette grâce ne vient pas. . Ce n’est pas un péché de se disputer. Le péché c’est la rancœur, le ressentiment que laisse la dispute dans ton cœur, mais se disputer c’est dire les choses comme on les pense, respirer l’air de la liberté comme des frères. N’ayez pas peur. Sans offenser, mais dire les choses comme elles sont. Et puis avoir le courage de parler comme l’Evangile nous l’enseigne: si tu as quelque chose contre ton frère, ou que tu sais qu’il a quelque chose contre toi, parle-lui. Parle-lui à l’écart. Et puis, si cela ne va pas, parle en communauté, mais parle. N’avale pas ce qui est indigeste, ces problèmes ne se digèrent pas.

Un mot clé de l’Évangile: la compassion

Toute l’homélie porte sur. Elle est écrite dans le cœur du Christ; elle semble être, ‘la disposition de son cœur’, dans lequel s’est incarnée la miséricorde de Dieu. Et pour montrer combien cette attitude n’est pas occasionnelle ni sporadique, mais au contraire constante, voici quelques exemples.